Organiser le sous-sol de sa maison est imaginable, mais cela nécessite un peu d’observation et un prix non-négligeable dédié au projet. Soumis à plusieurs obligations légales et au respect de certaines règles, l’agencement d’un étage souterrain en pièce habitable nécessite des travaux relativement important et l’intervention d’un spécialiste susceptible de vous guider concernant la marche à suivre. C’est par ailleurs une méthode qui a ses difficultés, concernant plusieurs modalités telles que l’aération, la luminosité ou encore le chauffage.

Quelle réglementation pour la création d’un sous-sol ?

Avant de considérer à modifier votre sous-sol, il est essentiel de s’assurer que la pièce à aménager obéit bien à la législation en vigueur, et faire quelques demandes. Vérifiez que votre habitation est habitable au regard du règlement sanitaire départemental et que celui-ci n’est pas situer en zone inondable. Vous pourrez parcourir le plan local d’urbanisme dans votre mairie. Si la construction se situe en zone inondable, vous n’aurez certainement pas l’autorisation du dossier pour votre souplex.

En fonction de l’espace à agencer au sous-sol et du projet à réaliser, il vous faudra obtenir une approbation auprès de service d’urbanisme. Pour une surface comprise entre 5 et 20 m², sauf cas particulier, vous devez vous rédiger une déclaration préalable de travaux. Par contre, pour une surface de plus de 20 m² ou si les travaux impliquent un changement de la structure porteuse du bâtiment, une demande de permis sera nécessaire. Toutefois, vous n’aurez besoin d’aucune licence dans le cas où la surface à agencer est inférieure à 5 m². Si la pièce complète de la maison est supérieure à 150 m², l’intervention d’ un architecte une obligation.

De plus, si votre bien est dans une résidence, vous aurez à avoir la permission du syndicat des copropriétaires avant le début de votre chantier. Ce projet n’est pas un simple projet de bricolage. Dans le cas ou votre étage souterrain, serait semi-enterré et qu’il bénéficierait d’ une vue vers l’extérieur, ce dernier devra être déclaré. Toutefois, sachez que, si votre sous-sol présente une hauteur d’au moins 1,80 m, celui-ci devra faire l’objet d’une déclaration, ce qui entraînera l’augmentation de vos impôts.

Un passage pour accéder au sous-sol de votre maison

Dans une maison traditionnelle, le passage pour aller à la cave n’est pas prévu pour un usage régulier. Il va donc falloir agrandir la trémie et préparer l’escalier existant de façon à ce que l’entrée au sous-sol se fasse dans de bonnes circonstances et en sécurité. Pour organiser le sous-sol de sa maison, il est préférable solliciter un bureau d’études, qui vous préconisera sur la solution à mettre en place. En fonction de l’aménagement envisagé, il faudra peut-être le déplacer. Toutefois, faites en sorte que celui-ci se positionne le mieux possible pour d’accéder facilement, en fonction de votre projet.

 

Organiser le sous-sol de sa maison

Résoudre les éventuels problèmes d’humidité du sous-sol

Particulièrement exposé à l’humidité, un sous-sol doit être purifié pour se permettre d’y créer un lieu exploitable. Dans le cas ou le local ou doit se dérouler les travaux se situe à l’intérieur d’une copropriété, vous devrez prévoir une isolation par l’intérieur.

Vous avez différentes solutions :

Réaliser une couche de mortier imperméable conçu pour ce type d’application sur les murs et le sol.

Administrer une résine anti-humidité à l’intérieur du mur.
Installation des plaques résistant à l’humidité par terre et sur les murs et une isolation.
Réaliser un drain dans le sol qui entoure l’habitation dans le but de dévier les écoulements d’eau.

De plus, votre cave doit être bien aérée pour modifier régulièrement l’air environnant et évacuer l’humidité et éventuelles sources de pollution. Une ventilation mécanique contrôlée à simple flux ou double flux est très efficace dans ce cas, mais il faudra dissimuler des gaines. Si vous disposez d’un local limité, une aération par insufflation fera le travail.

Pour bénéficier d’un peu de confort, il est judicieux de prévoir une bonne ventilation

Les uniques entrées d’air d’un sous-sol ne sont généralement pas suffisantes pour permettre d’évacuer le taux d’hygrométrie élevé et les sources de pollution qui se trouvent dans l’air intérieur. Pour permettre ce résultat sans ramener de l’air extérieur à la mauvaise température dans votre sous-sol, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est presque obligatoire. Elle a pour rôle de gérer l’extraction de l’air pollué et d’introduire de l’air neuf.

La principale difficulté arrive lors de la pose des gaines de ventilation qui doivent passer dans des endroits parfois restreint de votre sous-sol. Si vous êtes limité par la hauteur du plafond pour poser un faux plafond, voyez si vous pouvez de passer le réseau dans l’épaisseur des doublages des murs. Regardez tout de même si vous avez la possibilité les passer à l’extérieur.

 

Organiser le sous-sol de sa maison

Organiser le sous-sol de sa maison, donnez une impression d’espace

Pour donner du volume à votre niveau inférieur et organiser le sous-sol de sa maison, optez pour des tons clairs pour la décoration sur les façades et évitez de remplir inutilement de meubles le local. Installez plutôt des meubles encastrés sur le mur entier. Ceci offrira un effet de volume accentué. Vous pouvez également installer des miroirs sur les cloisons pour offrir une impression de profondeur.

Catégories : Maison